Situation de handicap psychique et accès au logement

La définition du handicap inscrite dans la loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a conduit à mettre pour la première fois l’accent sur les origines psychiques des situations de handicap vécues par les personnes atteintes de pathologies mentales.

Cette reconnaissance du « handicap d’origine psychique » constitue une avancée considérable pour la prise en compte des besoins de soins et d’accompagnement social et médico-social de ces personnes, dans l’ensemble des dimensions de leur situation de vie (santé, formation, activité professionnelle, activités quotidiennes et sociales, logement, etc.).

La maladie mentale détermine un faisceau de difficultés qui perturbent la vie sociale des personnes :

- une extrême variabilité des troubles dans la durée, et dans les différents domaines : les personnes peuvent avoir des compétences réelles pour certaines activités et des difficultés majeures dans d’autres,

- de l’apragmatisme : les personnes savent faire, mais sont dans la difficulté ou l’incapacité d’entreprendre des tâches,

- une difficulté dans la construction et l’entretien d’une relation avec autrui, qui est productrice d’isolement social,

L’ensemble de ces limitations d’activités qui affectent les actes courants de la vie quotidienne, se traduit notamment dans une grande difficulté à accéder et se maintenir dans un logement : gérer le logement et le statut d’occupant, organiser son quotidien, respecter les règles communes, se protéger de l’environnement sont de compétences sociales que les personnes présentant une situation de handicap psychique ont de grandes difficultés à mettre en œuvre.

Le logement est pourtant la condition nécessaire pour permettre une continuité des soins et de l’accompagnement social.

C’est pourquoi AGATE développe son action d’intermédiation locative à destination de personnes en situation de handicap psychique, afin d’accompagner leur accès à l’autonomie dans le logement.

AGATE constitue un maillon dans la chaîne des acteurs et services qui accompagnent le parcours de vie de personnes en situation de handicap psychique.

Annie CADENEL
Présidente de l’association AGATE

Télécharger la brochure de présentation et les statuts de l’association.

Pour en savoir plus sur la question du handicap psychique et du logement 

- Guide des pratiques partagées d’accompagnement vers et dans le logement des personnes souffrant de troubles psychiques, AGAPSY, 2012

L’accompagnement des personnes en situation de handicap d’origine psychique par les SAVS et les SAMSAH, CEDIAS/CREAHI Ile de France, 2010-2012

- Interview d’Annie CADENEL par l’UNAFAM 75, février 2016

- En décembre 2015, l’ANESM (Agence nationale de l’évaluation de la qualité des établissements et services médico-sociaux) a publié une recommandation de bonnes pratiques professionnelles consacrée à l’accompagnement des personnes en situation de handicap psychique. Cette recommandation s’impose aux établissements et services médico-sociaux dans leur démarche d’amélioration de la qualité des services rendus aux usagers.

Cette importante recommandation, très attendue par les acteurs du secteur, consacre un chapitre à l’accompagnement dans et vers l’habitat (p.50). Dans celui-ci, l’ANESM cite le cahier des charges pour l’accessibilité des appartements temporaires à destination des personnes en situation de handicap psychique, élaboré par AGATE, comme constituant une bonne pratique de sensibilisation des acteurs de l’habitat aux critères d’accessibilité des logements/hébergements pour les personnes handicapées psychiques (p. 55).

Recommandation de bonnes pratiques professionnelles « Spécificités de l’accompagnement des adultes handicapés psychiques, décembre 2015

- L’action de la psychiatrie pour l’accès et le maintien dans le logement des personnes vivant avec des troubles psychiques en Ile-de-France, Dr Martine Barrès, ARS, mars 2016

 

Laisser un commentaire